La Méthode HARTS


                                      

« L'hypnose

n'est pas un médicament,

c'est une partie de soi  qui s'exprime enfin » 


François Roustang

                                                               



Les sons, les goûts, les odeurs, les images sont souvent plus puissants que les mots pour se connecter rapidement à notre inconscient, qui est responsable de la majorité de nos émotions et de nos actes ! Des arômes de la fameuse madeleine au parfum de l'être aimé, ou à la mélodie de notre premier slow, les sens sont nos meilleurs alliés pour capter nos émotions - et possiblement changer notre vie.

J'ai créé la Méthode HARTS comme une forme d'hypnose créative. H.ARTS combine la puissance de l'hyper-présence à soi (Hypnose) et celle de la créativité (les ARTS). Elle consiste essentiellement à guider, par les métaphores, celles et ceux qui viennent me consulter dans le but qu'ils puissent se transformer eux-mêmes en se connectant à leurs sensations et en les re-modelant à leur guise, comme ils le feraient avec de la terre glaise.

En résumé : une thérapie brève et métaphorique dont la finalité est l'alignement de sa tête, de son cœur (harts en yiddish) et de son corps. Au fond, ce travail consiste avant tout à se libérer en renouant avec son élan vital, mouvement forcément créatif. L'intention est de créer - au sens premier de mettre au monde - l'espace nécessaire afin d'être en capacité de trouver sa propre place dans le monde, dans sa singularité. Ni celle du voisin, ni celle de ses parents. La sienne. Car comme l'écrit brillamment Henri Bergson, « être libre, c'est accomplir une œuvre qui nous ressemble ». Devenir le sculpteur de sa propre vie, un objectif aussi élémentaire qu'ambitieux...

En pratique, cela peut prendre différentes formes : dans le cadre d'un protocole précis en lien avec une indication discutée en début de séance individuelle (en finir avec des addictions, des phobies, mieux dormir ou gérer le stress...), permettre aux personnes de ressentir, imaginer et créer ce qui est nécessaire à leur transformation, en rebondissant sur mes suggestions thérapeutiques. Entre les séances au cabinet, un travail créatif pourra être éventuellement accompli chez eux : tenue d'un journal, dessin, peinture, chant, mandalas à mettre en couleurs, musique à écouter avec une certaine intention...

D'un point de vue neurologique, la conséquence de ce travail est la création de nouvelles connexions entre les neurones du cerveau grâce à la plasticité cérébrale.

En collectif, la session peut par exemple consister à se laisser guider par des suggestions hypnotiques soutenues par de la musique live, en présence d'un joueur africain de kora, d'un guitariste flamenco, d'un pianiste de jazz. Pour citer François Roustang, l'enjeu est bel et bien « l'éclosion du pouvoir de rêver » pour « accéder au pouvoir de configurer le monde ».



                                                          




.